brouillard et mélancolie...

Publié le 24 Novembre 2009




Que la vie est étrange... On ne comprends jamais rien au moment que l'on vit.
On subit, on respire... On passe, on fait, on dort. On mange, on aime, on deteste.
Et puis un jour on réalise ce que c'etait que la vie. Et la mort.
Comme si tous les jours que l'on avait vécu "avant" n'avaient été que bouillie "normale"
de la vie. Oui, la vie, celle que tout le monde connait et qu'on ne comprends jamais.
Et puis un autre de ces jours arrive la mort. Celle que l'on attends jamais. Pas la dernière "mort" des gens plein de rides, non, celle des accidents, de la solitude, de la misère.

Hier matin je rentrais des courses en voiture... Sur la route, garée sur le côté gauche, un homme agenouillé contre la portière ouverte d'une voiture... Je ne roulais pas vite. En passant j'ai pu voir un grand papier blanc sur le pare-brise avant et un autre sur l'arrière. Ecrit au marqueur, "je crève de faim"...
J'ai ralenti... je n'ai pas vu le reste. Je crois que l'homme agenouillé attendait quelque chose, discutait, sûrement avec un autre homme dans la voiture. Et à peine 100 mètre plus loin, je croise le samu, sirène allumée, qui se rendait dans cette direction. Je me suis sentie très mal. Seule. Vide. "je crève de faim".
Je n'oublie pas...

En toute fin d'après-midi, je me ballade sur quelques blogs, et, par hasards et rebondissements, je me retrouve
à lire des messages tristes saluant la disparition d'une jeune décoratrice.
Intriguée par ces propos si "graves", je zappe sur le lien de la défunte...
Etrange sensation, incompréhenssion : est-ce vrai, est-ce faux ?
Je lis, relis... Vais jusqu'au bout du début. Cette jeune personne avait créé son blog 4 mois plus tot et venait d'être demandée en mariage. Mariage prévu en août 2010.
Un bonheur lumineux, fort, romantique, digne d'un roman "parfait".
Mais le mariage n'aura pas lieu. Yseult (c'est son nom) vient de mourir vendredi soir,
20 novembre 2009, dans un accident de voiture. 
Demain, la belle sera enterrée. Son amoureux parle sur ce blog pour dire
tout ce drame à ses amies de papotage virtuel.
La belle s'en ira définitivement demain.
C'est lourd. C'est froid. C'est plein de lumière pourtant...
On meurt sans l'avoir prévu, même quand on a 28 ans, qu'on va se marier,
qu'on est belle et heureuse dans la vie.

On crève de faim, on meurt sans avoir compris quoi que ce soit, on est seul. Si seul.
Tout le reste n'est que blabla. On ne comprends rien à rien. On croit qu'on a le temps...
La vie meurt toute les 24 heures. Mais on dort et on se réveille sans avoir rien entendu...
Jusqu'au jour où...


On crève.

De faim
de froid
de la connerie des autres
de la vitesse
de l'égoisme
de maladie
d'amour
de solitude.

On s'en va sans savoir. Sans savoir combien il nous restait à vivre.

Hier, aujourd'hui, et demain ? On ne s'en souviendra déjà plus...
La vie, la mort...

Bonne nuit.



                                                                                V.Albertosi





Rédigé par Valérie Albertosi

Repost 0
Commenter cet article

Martine 25/11/2009 11:28


Oui, j'ai vue aussi cette voiture! lundi, avant le novotel? J'ai vue aussi sur la bloggosphére la mort d'Yseult, j'en pleurai! pff... tu sais quoi la semaine dernière j'ai vue une femme se faire
renverser 2 voitures devant moi... je la voie encore "voller"...! nous (j'avais les enfants dans la voiture!) avons attendu les secours, mais je suis partie avant leur arrivé pour faire de la place
mais je me demande comment elle va! pffff! c'est une période dure et térrible!
Bon allé au boulot pour se changer les idées et ne pas déprimer!
Bisous et bonne journée


Valérie Albertosi 26/11/2009 08:02


Pourriture de .... qui conduisent comme des malades...
Je n'ai qu'une hantise en voiture, celle de renverser quelqu'un. Je ne pourrais jamais vivre avec ça sur la conscience !!!! C'est pour ça que lorsque je conduis, je fais hyper gaffe aux gens qui
traversent...
ça a du etre horrible... Les enfants n'ont pas été trop choqués ?

Bises.
Valérie